Il devient urgent pour toutes les parties prenantes de se ressaisir
19 avril 2018 13:29 0 Commentaires

Il devient urgent pour toutes les parties prenantes de se ressaisir

Lorsque l'unité de la nation se déconstruit au fil des jours, il devient urgent pour toutes les parties prenantes de se ressaisir.

Il n'y a, cependant, aucune surprise dans ce que le Sénégal vit en ce moment : devant les défaillances de l'éducation dans la famille et en l'absence de formation au sein des partis politiques, c'est l'invective, le discours de haine, le combat de rue, l'insolence, le sectarisme et le terrorisme verbal qui s’installent !


Nous avons vu venir sans tentative de redressement !

En 2011 beaucoup de jeunes sont décédés dans des bagarres liées à la politique, pour rien est-on tenté de dire !

Chers compatriotes, hommes politiques et autres activistes, faisons renaître ces vertus cardinales de l'action politique : la prudence, la tempérance, la force d'âme et la justice, pour que la fraternité et l'amitié ne cèdent pas le pas à la Terreur, au prétexte que le vrai patriote doit être prêt à sacrifier sa vie et celle de ses proches.

Que le gouvernement se ressaisisse, que l'opposition et les "révolutionnaires" se calment afin d'éviter que nos vies privées et nos vies publiques ne se confondent ou se contredisent.

Que l’homme politique motivé par une vertu authentique se dresse contre celui qui n’en porte que le masque.

Que nous soyons animés par la vertu républicaine, stoïque et inflexible, pour laquelle l’amour de la patrie tient lieu de lien affectif et social sans jamais renoncer à aucun de nos droits.

 

Cherif Salif Sy


Rédiger votre commentaire

Rechercher

Avis Décés & Souvenirs

Décès du général Wane, ancien chef d’état-majour particulier du président Diouf

Le général Boubacar Wane, ancien chef d’état-major particulier de l’ex-président Abdou Diouf, est d…

20 nov 2020

Ecoutez une Radio

Tags